AESH : un cruel manque en Bouches-du-Rhône

La rentrée scolaire au Collège Mallarmé (13e) à Marseille est marquée par des préoccupations concernant l’accompagnement des élèves en situation de handicap.

Malgré les promesses du ministre de l’Éducation nationale, Gabriel Attal, de mieux soutenir les enfants issus de milieux modestes et ceux ayant des besoins spécifiques, l’équipe éducative du collège a constaté une pénurie d’accompagnateurs d’élèves en situation de handicap (AESH).

Le collège, classé REP+, accueille 12 élèves de plus en situation de handicap par rapport à l’année précédente, mais il manque trois postes d’AESH à temps complet, soit 74 heures d’accompagnement pour ces élèves. Cette situation est qualifiée d’illégale, compromettant le concept d’école inclusive. Les enseignants expriment leur inquiétude quant à la mise en œuvre de l’éducation inclusive sans le personnel qualifié et formé nécessaire.

A lire aussi :

AESH en péril : récits et réalités d’une vie sans filet


Au Collège Mallarmé, les élèves notifiés par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) sont au nombre de 33, soit 12 de plus que l’année précédente.

Cette situation laisse les parents dans une situation difficile, car de nombreux élèves ne pourront pas bénéficier d’un accompagnement à temps plein, ce qui constitue leur droit.

Lire aussi

BFMTV

Reda azzedu

Entrepreneur sur le web, Aujourd'hui, Internet représente un volet majeur pour les universités, les petites et les grosses entreprises. Notre but est de vous tenir au courant de toutes les informations sur le monde étudiant, startup, entreprise.