Après ses études, la phase suivante consiste à se trouver du travail pour pouvoir subvenir à ses besoins. Votre dossier d’embauche devra automatiquement contenir votre CV, qui est comme un récapitulatif de votre vie professionnelle et académique. Pour plusieurs personnes, l’envoi d’un CV ressemble au lancement d’une bouteille à la mer. On se demande souvent : «Mon CV a-t-il une chance de surnager dans le flot des candidatures qui submerge les services et cabinets de recrutement ?».

Pour mettre les chances de votre côté, vous devez réaliser un CV qui puisse retenir l’attention du destinataire, c’est-à-dire la personne chargée de sélectionner les candidatures, et déboucher sur un entretien d’embauche. Donc, au lieu de jouer à la roulette sur roulette.be, vous ferez mieux de vous exercer à rédiger un bon CV. L’établissement d’un bon CV passe par trois étapes clés.

Le travail préparatoire : Poser ses idées pour tracer un parcours cohérent

Avant de commencer à rédiger votre CV, vous devez tout d’abord réaliser un travail préparatoire qui vous permettra de retracer votre parcours et de définir vos objectifs. Cette phase préparatoire consiste en l’état des lieux, le bilan personnel et le bilan professionnel.

L’état des lieux

Cette étape consiste en :

– L’établissement du récapitulatif des formations initiales et continues ;

– Faire une description bien précise des réalisations effectuées lors de ces formations ;

– faire la synthèse des techniques professionnelles maîtrisées.

Le Bilan personnel :

Quand on parle de bilan personnel, il s’agit simplement de votre façon de vivre ainsi que les traits dominants de votre personnalité (qualités et défauts).

Cette étape est très importante car elle vous permet de mieux vous connaitre. Ces qualificatifs («volontaire», «organisé», «méthodique», par exemple) donneront une touche personnelle a votre CV.

Le Bilan professionnel :

Faire un bilan professionnel c’est :

– Décrire ses expériences avec le niveau le plus exact possible de détail ;

– Synthétiser les techniques professionnelles que vous maîtrisez ;

– Cerner les points positifs et négatifs de votre parcours ;

– Hiérarchiser et évaluer les différents éléments de votre parcours ;

– Recenser toutes vos compétences professionnelles : faites une analyse correcte c’est-à-dire les points forts et faibles.

Etape 2 : Les rubriques du CV : classement et contenu

Vous avez en votre possession la matière première de votre résumé de carrière, toutes les informations recueillies grâce aux bilans, personnel et professionnel, que vous venez de faire.

Vous pouvez les retranscrire dans le CV dans l’ordre suivant :

1. L’en-tête : nom, prénom, adresse

2. Le titre : par exemple « ingénieur des télécommunications option informatique des réseaux »

3. La formation : formation professionnelle, formations complémentaires (anglais, informatique, etc.)

4. Les langues

5. Informatique

6. L’expérience professionnelle

7. Les activités extra-professionnelles

Etape 3 : La forme : quelle mise en page choisir ?

Dernière étape de la conception de votre CV. Une fois que vous avez recueillis les éléments fondamentaux, vous devez penser à la forme que vous souhaitez donner à votre CV.

Pour que cela reste dans un style acceptable, évitez d’utiliser plus de 3 couleurs, choisissez une photo professionnelle, ne pas trop l’encombrer et faire q’il soit lisible.