Le métier de jardinier est un des métiers les plus passionnants qui existent. N’est-ce pas un métier qui permet à celui qui l’exerce de rester tout le temps en contact avec la nature ? Il explore le sol, arrose les plantes, nettoie, désherbe et enlève les insectes néfastes et les parasites. C’est une activité qui aide la personne à se ressourcer, à se dégager du stress et se connecter à son être intérieur. Quel bonheur lorsqu’on fait de cette merveille son gagne pain quotidien ! En effet, plusieurs cadres décident de se défaire de leur cravates et postes officiels pour s’engager dans un projet de jardinage indépendant.

Si vous en faites partie, voici ce que vous devez savoir sur ce métier. Ce sont principalement des informations qui vous faciliteront la tâche et rendront cette activité encore plus enrichissante.

le sol

Le sol est un environnement plein de créatures vivantes qui permettent de nourrir les plantes, et donc c’est l’élément le plus primordial pour jardiner. Sans sol, il n’y aurait rien. C’est, après l’eau, la source de la vie.

Il existe plusieurs types de sol. Le sol limoneux est le meilleur.  C’est un mix de sol sableux, d’argile,  et il est donc riche en matières nutritives pour les plantes, mais il est aussi le plus lourd et le plus dense.  Faites attention quand même : certaines plantes sont très capricieuses, et préfèrent tel sol à un autre. Il faut donc bien s’informer sur la nature des plantes avant de les plantes dans n’importe quel sol.

La lumière

Vous aurez à étudier l’emplacement des jardins que devez travailler avant de commencer. L’emplacement par rapport à la lumière du soleil est très important. Si le jardin est très ensoleillé, du matin au soir, il vous faudra donc opter pour des plantes, des légumes et des fleurs qui aiment le soleil. Si par contre, le jardin n’est que partiellement ensoleillé, choisissez des variétés qui ne supportent pas trop le soleil et qui demandent justement un ensoleillement partiel.

Généralement, ce sont les jardins qui ont une direction orientée sud qui profitent d’un ensoleillement à longueur de journée. Ceux qui sont orientés vers le nord n’ont pas d’ensoleillement direct.  Faites attention aussi aux arbres, clôtures et bâtiments qui sont susceptibles de bloquer le soleil.

Les outils

Le jardinier utilise une panoplie d’outils :

L’arrosoir, l’aspirateur de feuilles, la batte à semis, une bêche, une binette, un butteur, une brouette, un broyeur de végétaux, gants de jardinage, tondeuse à gazon, tronçonneuse, taille-haie, un tuyau d’arrosage…etc.

Bien sûr, ces outils doivent être disponibles pour chaque usage. Vous les garderez chez-vous, dans une chambre spécifique, ou dans un abri de jardin, si vous en avez un. Sinon, vous pouvez vous en proccurrer sur ce site : https://www.lionshome.fr/

l’eau

Ça vous le savez sans doute : tous les jardins consomment de l’eau, sauf s’il s’agit de jardins en plein désert. Les jardins livrés à vos soins auront besoin d’environ un pouce d’eau chaque semaine durant la saison de croissance. Il faut donc arroser au moins trois fois chaque semaine, en veillant à BIEN arroser.