Créer une SASU est intéressant sur plusieurs plans car c’est un statut juridique qui offre une grande souplesse à l’associé unique, seul à bord.

Quels sont les avantages et inconvénients de la SASU ?

Il existe de nombreuses structures juridiques en option pour les entrepreneurs qui souhaitent monter une entreprise. Parmi elles, la création SASU est l’une des plus avantageuses, malgré quelques inconvénients. Elle convient aux entrepreneurs qui souhaitent monter une entreprise en étant seul associé. On vous dit tout sur ce statut.

La SASU en quelques mots

Tout d’abord, la SASU ou Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle n’est autre qu’une déclinaison de la SAS ou Société par Actions Simplifiée. Tout ce qui la différencie de cette dernière, c’est que le capital social est détenu par un seul et unique associé. Cet associé unique peut être une personne physique ou morale. Il peut en être le président mais peut aussi nommer un tiers à ce titre, mais dans ce cas, ce dernier ne sera pas associé.

Quels sont les avantages de la SASU ?

Créer une SASU donne premièrement à l’associé-unique des avantages sociaux. En effet, il ne cotise pas au RSI. Contrairement à l’associé-unique de l’EURL qui est un TNS (travailleur non salarié), celui-ci est assimilé salarié, ce qui lui permet de bénéficier de tous les avantages sur le plan social. Il n’est pas non plus soumis aux cotisations sociales. Toutefois, il ne bénéficie pas de l’assurance-chômage.

Par ailleurs, il n’y a pas de capital minimum requis pour la création de la SASU et les apports en industrie sont autorisés. L’associé-unique est également sécurisé dans la mesure où il n’est responsable que de ses propres apports. Sur le plan juridique, son patrimoine personnel est bien distinct de son patrimoine professionnel. Visitez ce site.

Sur le plan de la gestion, il est également intéressant de créer une SASU. La rédaction des statuts, qui n’engage que l’associé-unique, lui permet de décider entièrement du fonctionnement de son entreprise. Les questions de prise de décisions sont plus simplifiées comparées à la SAS car il n’y a pas d’assemblée générale entre associés à chaque fois.

D’autre part, la filiation est astucieuse, car le président de la SASU peut être associé dans une autre SAS ou SASU. Toutefois, si une SAS détient la totalité d’une autre SASU, le président ne peut diriger les autres entreprises car tous les pouvoirs ne peuvent être aux mains d’une seule personne.

Enfin, pour finir de vous convaincre de créer une SASU, sachez que les bénéfices sont imposés à l’impôt sur les sociétés (IS). Par conséquent, vous serez personnellement imposé sur les bénéfices réalisés par l’activité de l’entreprise.

Quels sont les inconvénients de la SASU ?

Tout d’abord, bien que l’associé-unique bénéficie d’avantages sur le plan social et fiscal, la SASU ne peut faire appel à l’épargne publique. De même, les charges sociales sont plus élevées comparées à une EURL. La rémunération du président de la SASU est en effet soumise aux charges sociales patronales et salariales. Voir ici.

La constitution d’une SASU reste aussi assez complexe sur le plan juridique, bien qu’elle soit plus légère que la SAS. Les statuts doivent être rédigés, même s’il n’y a qu’un seul associé. Il est conseillé de faire appel à un professionnel à ce stade, mais c’est un coût supplémentaire à prévoir.

Enfin, créer une SASU impose au président de nommer un commissaire aux comptes si le bilan est supérieur à 1 million €, le capital annuel supérieur à 2 millions € et si les salariés sont plus de 20.

Votre avis nous intèresse
Reda azzedu

Rédigé par Reda azzedu

Entrepreneur sur le web, Aujourd'hui, Internet représente un volet majeur pour les universités, les petites et les grosses entreprises. Notre but est de vous tenir au courant de toutes les informations sur le monde étudiant, startup, entreprise.