Stage : Comment réussir son premier entretien d’embauche ?

Les premières fois sont toujours difficiles à affronter, les entretiens professionnels, tout comme les entretiens pour décrocher un stage ne dérogent pas à la règle : l’erreur la plus fréquente consiste justement à penser que « ce n’est qu’un stage… » donc d’en minimiser les enjeux…et sa préparation. FAUX.

Tout comme un entretien d’embauche classique, l’entretien d’embauche pour obtenir un stage doit se préparer en amont et doit être abordé avec les mêmes outils. Si vous avez réussi à décrocher ce premier entretien après de nombreuses recherches de stage, c’est déjà plutôt bon signe : votre CV et lettre de motivation ont su interpeller le recruteur.

Il croit détecter en vous intérêt et potentiel, et pense que votre profil est en adéquation avec le stage proposé : donnez-lui raison et soyez cohérent entre les éléments fournis et votre personnalité.

Vous êtes empli de doute par manque d’expérience ? NO STRESS, suivez le guide, on vous explique tout pour transformer ce premier essai en une réussite.

Positive Attitude, politesse et apparence soignée

Politesse et courtoisie seront bien sûr de mise, mais pas que…Impérativement ponctuel (s’il s’agit d’un entretien physique, évaluez le temps de trajet pour ne pas arriver en retard), optez pour une tenue adaptée (remisez votre jean troué au placard, vous aurez tout le loisir de le porter pour votre prochaine soirée), ne vous noyez pas dans votre bouteille de parfum, les filles auront quant à elles, la main légère sur fards à paupières, eye-liner ou autres rouges à lèvres. Quoiqu’il en soit, vous miserez plus que tout sur une attitude souriante et détendue.

Penser à basculer son Smartphone en silencieux serrer la main en énonçant son identité, s’assoir uniquement lorsqu’on y est invité et ne pas couper la parole à son interlocuteur, autant de consignes basiques et évidentes à respecter durant l’entretien mais qu’il convient de rappeler.

Simuler l’entretien en s’entrainant avec des personnes bienveillantes

Tel un athlète de haut niveau qui s’entraînerait assidûment pour sa prochaine compétition, n’hésitez pas à préparer ce premier entretien avec différents acteurs : des membres de votre famille, des amis, des proches, bref, des personnes bienveillantes, de préférence expérimentées qui n’hésiteront pas à déployer tout leur sens critique pour votre plus grand bien : cela devrait vous permettre de détecter vos erreurs les plus flagrantes et les corriger avant le jour J pour aborder votre entretien plus sereinement. Ne vous perdez pas dans les détails, synthétisez vos réponses, allez à l’essentiel : le recruteur est un homme pressé !

Se renseigner au préalable sur l’entreprise, vos droits …

Informations généralistes ou spécifiques, essayez de glaner un maximum d’informations sur l’entreprise : secteur d’activité, CA, nombre de salariés, métier, concurrence, internationalisation …Connaitre aussi les obligations de l’employeur est très important.

Ne vous laissez pas surprendre, montrez que vous maîtrisez votre sujet et que votre présence dans cette entreprise n’est pas le fruit du hasard.

Se préparer aux questions piège

Communément appelées « les questions piège », ne paniquez pas car elles n’en sont finalement pas lorsque les réponses ont été bien préparées ; dans cette dernière étape du processus de recrutement, elles portent généralement sur la personnalité du candidat : faites simplement un travail d’introspection, en faisant le point sur vous-même, vos réponses seront ainsi plus fluides et spontanées. Vos Qualités et Défauts, pourquoi avoir choisi ces études, vos loisirs et votre personnalité, vos réactions face à un problème…autant de questions posées pour déstabiliser le candidat, gardez cependant en tête que, plus que l’analyse des réponses données, c’est votre façon de réagir à ces dernières qui sera passée au crible.

Savoir transmettre sa motivation

Certes, il faut bien se lancer un jour, mais force est de constater que pour l’instant, vous n’avez aucune expérience significative, il va donc falloir baser entièrement votre argumentaire sur votre motivation; toute la problématique repose sur le fait qu’il faut pallier ce manque de connaissances par la transmission d’une motivation sans faille; mettez donc l’accent sur des expériences de bénévolat, en milieu associatif ou sportif ou toute autres passions pour permettre au recruteur d’appréhender votre capacité à vous investir pleinement dans une activité.

Monologue fortement déconseillé

Trouvez le bon ton à adopter (toujours s’adapter à son interlocuteur), le bon flux de paroles à déverser, manifestez de l’intérêt pour le poste et n’hésitez pas à votre tour à poser des questions précises au recruteur. Plutôt que de subir un interrogatoire (ou de le vivre en tant que tel), instaurez progressivement un dialogue plutôt que de vous contenter de répondre, l’entretien sera plus agréable pour vous comme pour lui.

La projection

Avoir en tête son projet professionnel, avoir eu une réflexion préalable sur vos ambitions permettra au recruteur de jauger de l’intérêt de vous offrir, à vous plutôt qu’à un autre candidat, ce premier stage : expliquez, argumenter, soyez convaincant pour lui prouver que ce stage sera un tremplin capital dans votre cursus.

Maitrise de soi

Si le comportement doit être constant du début à la fin, il ne faut surtout pas négliger sa fin d’entretien : relâche de la pression ou excédent de confiance en soi, peuvent représenter des dangers de dernières minutes. Maîtrise de soi et gestion linéaire de la pression sont les facteurs clés d’un entretien réussi ; il faudra donc penser en fin d’entretien à remercier le recruteur pour le temps qu’il vous a consacré, lui demander à quel moment vous aurez une réponse ferme et définitive, lui serrer la main pour lui dire au revoir et le laisser sur une dernière impression positive.

Par téléphone, skype, visio ou entretien physique, les canaux de recrutement évoluent grâce aux nouvelles technologies et à la dématérialisation des informations, il faut donc s’adapter au support choisi par les recruteurs en gardant toujours le même objectif en tête : décrocher ABSOLUMENT ce stage qui vous fait tant rêver et vous constituer une première expérience. Mettez donc en application tous ces conseils : évitez de négliger votre tenue, renseignez-vous sur l’entreprise, restez naturel et motivé, réfléchissez sur votre personnalité …Restez zen, respirez et tout devrait bien se passer…