La numérisation des services a du bon, mais pose aussi de gros problèmes. S’il est désormais plus facile de monter sa start-up et de la développer grâce à un Internet, cela expose également l’entreprise aux attaques. Chaque année, le nombre de start-ups paralysées par des rançongiciels augmente. Alors, comment y réagir ? Surtout, comment s’en protéger ?

Comment échapper aux rançongiciels ?

Les rançongiciels sont des logiciels malveillants dont l’objectif est de paralyser une infrastructure ou une activité. L’auteur du méfait demande alors une rançon (souvent financière) et promet de laisser sa victime tranquille après qu’elle a payé. Aujourd’hui, ces attaques sont de plus en plus fréquentes, notamment motivées par les nombreuses entreprises qui acceptent de payer.

Même les jeunes start-ups en sont victimes et beaucoup ne s’en relèvent jamais. Dès le départ, il faut donc prendre le temps de voir avec un prestataire informatique pour PME comment s’en protéger. Généralement, la mise en place d’une infrastructure solide et sécurisée suffit. Pour les activités les plus fragiles, il faudra également prévoir un système parallèle qui permet à l’entreprise de poursuivre son activité, même en cas d’attaque ?

Faut-il payer la rançon pour sauver son entreprise ?

Lorsqu’une attaque au rançongiciel est démarrée, le pirate informatique qui se cache derrière fait un pari simple : l’arrêt prolongé de l’activité coûtera plus cher que la rançon. L’entreprise finira donc bien par payer. En revanche, si vous avez prévu des solutions de secours et que votre activité continue, même partiellement, le pirate informatique perd son levier.

Effectivement, il est extrêmement risqué pour lui de prolonger exagérément le siège. Non seulement vous pourriez trouver une solution pour le chasser de vos réseaux, mais vous pourriez aussi rassembler les preuves nécessaires pour le trouver et l’inculper. Résultat, si vous êtes bien préparé, vous n’avez aucune raison de payer.

Alors pourquoi certains payent-ils les rançons ?

Il existe de nombreuses raisons. Certaines entreprises n’ont pas été assez prévenantes, ou bien elles sont si imposantes qu’il leur coûterait trop cher de prévoir et de maintenir en place une solution de secours. Enfin, il ne faut pas non plus oublier que les menaces peuvent être diverses. Les pirates s’attaquent parfois également à la vie privée de leurs victimes. Dans ce cas-là, toutes les solutions sont bonnes pour conserver ses informations, voire sa dignité.

Le problème, c’est que le rapport de force est encore trop souvent en faveur des pirates informatiques dans les cas d’attaques au rançongiciel. Les jeunes entrepreneurs doivent prendre ce problème très au sérieux. Ils doivent également veiller à ce que tous leurs collaborateurs soient parfaitement formés aux problématiques de sécurité informatique.

Votre avis nous intèresse
Reda azzedu

Rédigé par Reda azzedu

Entrepreneur sur le web, Aujourd'hui, Internet représente un volet majeur pour les universités, les petites et les grosses entreprises. Notre but est de vous tenir au courant de toutes les informations sur le monde étudiant, startup, entreprise.