Le conseiller d’orientation se spécialise dans le conseil individuel en orientation. Il assiste les jeunes, qu’ils soient encore étudiants ou adultes dans leur chemin vers la connaissance de soi, afin de mieux se situer, de connaitre ce qu’on aime le plus faire, et faire un choix de carrière bien réfléchi. Faire appel à un conseilleur d’orientation est un pas important afin de mettre toutes les chances de réussite de son côté. Et on vous dit pourquoi.

  • C’est une orientation personnalisée

Il n’y a pas d’orientation en groupe. La démarche elle-même se doit d’être personnalisée et de s’adapter à chaque personne, selon ce qu’exigent sa personnalité, ses centres d’intérêts et son niveau de maturité, et d’employer les outils adéquats aux besoins de chacun. Une démarche qui doit viser que la personne puisse construire son projet professionnel.

  • Un accompagnement dans la durée

Parce que ce n’est pas un travail qui se réalise du jour au lendemain, l’orientation scolaire doit être initiée assez tôt pour que la personne puisse murir son projet professionnel, et de le construire selon ses aspirations. L’orientation peut durer de 2 à 3 mois voir plus, selon la personne.

  • Pas d’évaluation et de jugement. Uniquement du conseil neutre et objectif.

Il ne s’agit absolument pas de donner des jugements de valeur se basant sur les résultats académiques de la personne, ni ce qu’elle désire devenir, ou ce que ses parents préfèrent. Il s’agit d’accompagner ces jeunes-là tout en restant le plus neutre possible, et de les aider dans leur recherche de soi, en leur proposant de nouvelles pistes à explorer, structurer leur démarche de recherche, et même les encourager de temps à autre. C’est un coaching !

  • Comme une formation, c’est une sorte d’investissement pour l’avenir

Parfois, la prestation du conseilleur d’orientation peut être jugé coûteuse pour certaines familles, oubliant que c’est investissement important voire déterminant pour l’avenir de l’enfant.  Un coût qui sera beaucoup plus inférieur à celui engendré par une formation générée par une orientation erronée. Certains passent par l’orientation de l’éducation nationale, parce qu’elle est publique, donc gratuite. Mais font-ils le bon calcul ?

Conseilleur orientation scolaire privé vs. Conseilleur orientation Psychologue de l’éducation nationale

Le conseiller d’orientation psychologue de l’éducation nationale prend 15 min par élève… par année ! Est-ce suffisant ? On vous laisse le soin de deviner. Le temps de ces conseillers est divisé sur les milliers d’élèves d’une centaine de lycées publics, en plus des adultes, des gens en reconversion professionnelle et des étrangers qui se rendent aux centres d’information et d’orientation. En gros, chaque conseiller prend en charge entre 200 et 1600 élèves en moyenne ! Avec ces chiffres, il est difficile d’escompter de résultats réels.

D’où la pertinence de l’option du conseiller d’orientation scolaire privé. La personne reçoit un encadrement personnalisé, qui dure dans le temps et qui prend en considération ses potentialités.  Un coaching qui s’étale sur plusieurs séances, des démarches qui emploient des outils autant efficaces que diversifiés. Une orientation scolaire et professionnelle qui ne laisse pas dans le flou, qui donne une visibilité grâce au bilan d’orientation livré par le conseiller aux personnes concernées.

Toutes les raisons évoquées ci-dessus nous laissent perplexes quant à l’utilité réelle de l’orientation offerte « gratuitement » par les conseillers en orientation psychologue de l’éducation nationale. Une orientation dont les résultats ne peuvent être remarquables vu le temps très insuffisant alloué à chaque personne. L’orientation privée reste une porte salutaire dont les frais sont mérités : une orientation précise et réussie est le premier pas vers une carrière prometteuse. Pourquoi ? Parce que son choix était fait par conviction, par savoir et par volonté. Ces trois éléments sont essentiels pour réussir dans l’avenir.