Avec plus de 900 000 professionnels en activité actuellement, le secteur du social ou AES est un secteur qui marche bien et qui ne cesse de se développer. Le taux de natalité et de vieillissement de la population étant en croissance, c’est un secteur qui ne risque pas de finir aux oubliettes.

Un métier d’entraide

Un travailleur social peut accompagner une personne âgée dans son quotidien ou faire différentes animations. Il peut également porter secours aux personnes handicapées et être un conseilleur d’insertion ou d’approbation. Bref, nombreuses sont les activités qu’il peut faire. Sinon, il peut également prêter oreilles aux personnes en détresses, tenir compagnie ou aider les gens sur tous les niveaux : violence familiale, pauvreté.

Pour devenir un travailleur social, il faut donc connaitre les aléas de la société et étudier les comportements humains qu’importe l’âge de la personne (adolescents, adultes ou personnes âgées). Ils agissent comme médiateur et constructeur de programme de soutien. Les personnes qui se lancent dans ce métier sont surtout des personnes qui aiment aider les autres. Ils doivent également avoir le sens du contact, de l’écoute, de la compassion. Et finalement, il faut qu’ils puissent communiquer facilement et possèdent des connaissances dans les droits de la personne.

Un métier qui recrute

Titulaires d’un baccalauréat ou d’une maitrise en travail social, les travailleurs sociaux travaillent à travers les organismes communautaires, les centres pour jeunes, les prisons, les foyers pour personnes âgées et autres. Lors de leurs interventions, ils sont souvent aidés par des médecins, psychologues, avocats et autres.

Comme c’est un secteur très large, la liste des métiers du social est longue : l’aide sociale, l’éducation spécialisée, l’aide à domicile, l’animation et l’encadrement, s’occuper des enfants. On peut citer par exemple l’auxiliaire de vie sociale ou AVS qui vient en aide aux personnes fragiles ayant atteint un âge avancé ou une maladie. L’animatrice pour enfant qui prend en charge l’enfant pendant le temps périscolaire. L’assistance maternelle qui accueille chez elle des enfants en bas âge en l’absence des parents. Et finalement, l’assistante sociale ou l’accompagnement éducatif et social qui intervient chez les personnes qui manquent d’autonomie à cause d’une maladie ou autres.

Bref, la plupart de ces métiers sont accessibles avec un bac ou avec un diplôme d’État spécifique. De ce fait, ils sont très prisés.

 

 

Votre avis nous intèresse