La plupart des salariés déclarent des frais professionnels dans le cadre de leur emploi. Ils fournissent des notes de frais à l’employeur puis perçoivent un remboursement, ou ils les déclarent dans la case des frais professionnels réels pour avoir droit à une déduction d’impôt. À ce titre, un salarié dépenserait en moyenne 2322 euros par an. Quelles sont les dépenses favorites des travailleurs français ? Voici un aperçu des frais les plus fréquents.

Combien dépensent les salariés chaque année ?

Les entreprises font souvent appel à des solutions de gestion des dépenses professionnelles pour gérer les notes de frais de leurs salariés, comme celles proposées sur https://www.traveldoo.com/gestion-des-depenses-professionnelles/. Il est donc facile d’établir des statistiques concernant les frais avancés par les travailleurs.

L’enveloppe moyenne de 2322 euros par an serait répartie en près de 50 dépenses, dont le premier poste est occupé par le transport et les déplacements, avec un total avoisinant 670 euros par an. En seconde place viennent les frais de restauration, suivis sans surprise des frais d’hébergement. On trouve ensuite les équipements et les frais divers. Plus de 40 % des dépenses dépassent les 30 euros. On note également que certaines enseignes commerciales tirent particulièrement leur épingle du jeu.

Les frais les plus courants

Pour être prise en compte, la dépense doit présenter un lien direct avec l’activité professionnelle. Les frais les plus fréquents se déclinent en plusieurs catégories.

Le transport

Comme nous l’avons vu, le transport est le plus grand poste de dépenses. Les salariés français apprécient particulièrement l’avion et le train. Nombreux sont également ceux qui utilisent la voiture et déclarent leurs dépenses en carburant pour faire le trajet domicile-travail, qu’il s’agisse d’un véhicule de la société ou de leur propre véhicule. Le montant déclaré dépend donc largement du type de moyen de transport utilisé. Le covoiturage reste encore minoritaire.

La restauration

Quand il est en déplacement, un salarié doit prendre son ou ses repas au restaurant. De même lorsqu’il est amené à travailler tard dans l’entreprise. Dans ce domaine, la restauration rapide fait figure de leader. Les salariés français préfèrent ce type de solution aux restaurants traditionnels.

L’hébergement

Ici, les plateformes de location en ligne ne remportent pas la majorité des suffrages. Les chaînes d’hôtels classiques restent le terrain privilégié des travailleurs français.

L’équipement

Dans ce domaine, les salariés font appel aux plateformes de vente en ligne. Ils ont en effet pris l’habitude de se fournir directement auprès des vendeurs digitaux. Ce poste comprend le petit matériel de bureau, les abonnements téléphoniques ou Internet, ou encore l’équipement informatique.

La littérature professionnelle, l’habillement et la formation figurent également parmi les dépenses possibles. Elles ne représentent cependant aujourd’hui qu’une faible part des dépenses globales.