Le conducteur ou la conductrice VTC ou Véhicule de tourisme avec chauffeur n’a rien à voir avec le métier de chauffeur de taxi. En fait, en plus d’être soumis à une règlementation précise, ceux-ci transportent des personnes contre rémunération dans une voiture haut de gamme.

Quelle formation pour devenir conducteur ou conductrice VTC ?

Pour pouvoir devenir chauffeur privé doté d’un statut de VTC, il faut avant tout réussir un examen spécifique. Selon les épreuves, l’examen en question prend la forme d’un QCM (questions à choix multiples) et d’un QRC (questions à réponses courtes). Cet examen compte sept épreuves et dure 3 h 50 en tout.

Comme il l’a été dit précédemment, l’examen d’obtention du statut VTC compte sept épreuves : règlementation des transports, sécurité routière, gestion d’une entreprise, compréhension du français et de l’anglais, développement commercial, règlementation nationale des VTC.

Il est possible de s’inscrire à cet examen sans avoir pris de formation au préalable. Cependant, il est fortement conseillé de se rapprocher d’un centre de formation pour préparer l’examen VTC. Une formation vous sera alors proposée pour préparer tous les modules de l’épreuve. Vous aurez l’occasion de tomber sur de nombreuses formations, et ce quel que soit votre emplacement. Si vous vous trouvez dans les environs, nous vous recommandons fortement d’adhérer à cette formation chauffeur vtc à sarcelles.

Comment faire pour obtenir la carte VTC ?

Une fois que vous aurez réussi votre examen VTC, il faudra que vous obteniez votre carte professionnelle VTC. Pour ce faire, vous aurez à adresser une demande par écrit à la préfecture du département de votre habitation. Après cette demande, votre carte professionnelle vous sera donnée au plus tard trois mois après par l’administration.

Il faut toutefois noter que la profession de VTC est règlementée. Vous aurez donc certaines conditions à remplir obligatoirement pour obtenir votre carte. Si vous voulez obtenir votre carte VTC, vous devrez donc être titulaire du permis B depuis plus de 3 ans, avoir suivi l’enseignement de PSC1 depuis au moins 2 ans, avoir passé une visite médicale et bien sûr, avoir réussi l’examen VTC. Vous ne devrez pas non plus avoir fait l’objet d’une quelconque condamnation en concordance avec le bulletin n° 2 du casier judiciaire (réduction de points du permis, conduite sans permis, condamnation de plus de 6mios de prison, etc.).

Comment faire pour s’inscrire au registre des VTC ?

Après avoir obtenu votre carte VTC, vous aurez à immatriculer votre société ou votre auto-entreprise selon la structure juridique que vous aurez choisie. Une fois cette étape achevée, il ne vus restera qu’à obtenir une licence VTC. Pour ce faire, vous aurez à procéder à votre inscription au registre VTC. De nos jours, cette étape peut parfaitement être effectuée en ligne sur le site du Ministère des Transports. Le délai moyen de l’obtention de la licence VTC est de un mois et sa validité est de cinq ans.

Votre avis nous intèresse
Reda azzedu

Rédigé par Reda azzedu

Entrepreneur sur le web, Aujourd'hui, Internet représente un volet majeur pour les universités, les petites et les grosses entreprises. Notre but est de vous tenir au courant de toutes les informations sur le monde étudiant, startup, entreprise.