Beaucoup d’étudiants se retrouvent dans l’obligation de travailler pour financer leurs études et leurs dépenses quotidiennes. Bien souvent, un travail d’étudiant est l’occasion de vivre une expérience formatrice qui permet un premier contact avec le monde du travail. Néanmoins, les étudiants représentent une part de la population fragile du fait de ses faibles ressources. Ils sont donc souvent la cible d’employeur peu scrupuleux, ou pis encore, d’arnaqueurs.

Quelles sont les obligations légales de l’employeur ?

Quand on est étudiant et que l’on cherche un travail, la première chose à faire, c’est de se renseigner sur les obligations légales de l’employeur. Ainsi, n’acceptez jamais un travail sans contrat et lisez longuement toutes les conditions pour vous assurer que le montant exact de votre salaire brut y figure. De même, vérifiez vos horaires et les missions qui vous seront confiées.

 

Ensuite, vous devez également être attentif au lieu de travail. Un document unique de sécurité doit absolument s’y trouver et être facile à consulter pour vous informer des risques et des bons gestes. Vous devez également avoir accès à une salle de repos dans laquelle vous aurez le droit de passer plusieurs pauses par jour. Enfin, n’oubliez pas qu’en cas de doute, vous pouvez consulter la convention collective qui vous concerne. Son nom doit figurer dans le contrat.

Attention aux arnaques sur Internet

Ces dernières années, les arnaques sur Internet visant précisément les étudiants sont de plus en plus nombreuses. En général, elles fonctionnent à peu près toutes de la même manière : une offre d’emploi de rêve, souvent spécifiquement dédiée aux étudiants, mais l’employeur exige rapidement que l’étudiant lui envoie de l’argent pour combler certains frais d’embauche. Un employé n’a jamais à payer son employeur !

 

Ces arnaques sont encore plus nombreuses pour les stages et les emplois à l’étranger. L’offre est très alléchante et l’employeur justifie la demande de virement par des frais qu’engendrerait supposément l’embauche d’un employé étranger. Ne tombez surtout pas dans le panneau et passez votre chemin.

Vers qui se tourner en cas de problème ?

Si vous avez le moindre problème avec un employeur, la première chose à faire est toujours d’en parler calmement. Venez préparé et exposez-lui les éléments qui vous gênent sans oublier de lui présenter les articles de loi qui vous donnent raison. Si l’employeur ne veut rien entendre, alors vous pouvez contacter les prud’hommes directement sur Internet ou par téléphone afin d’obtenir des conseils et de lancer une procédure.

 

Si vous êtes victime d’une arnaque sur Internet, dépêchez-vous de contacter la CNIL par mail pour dénoncer l’arnaque en question. Pensez aussi à contacter le site de publication, car ils ne sont pas souvent mal intentionnés, mais juste négligents. Enfin, il ne vous reste plus qu’à aller porter plainte au commissariat de police. Malheureusement, il y a très peu de chance que vous obteniez le moindre remboursement si vous avez fait un virement de votre plein gré.