Quand le moment de trouver un emploi est venu, il est nécessaire d’avoir une bonne réputation, non seulement réelle évidemment, mais également en ligne. En effet, de nos jours, presque des recruteurs font une recherche sur Internet sur les postulants qui posent ses candidatures chez eux. Mais comment avoir une bonne réputation quand on est étudiant ? Outre le fait de passer par une agence spécialisée en e-réputation, voici 5 conseils qui vous aideront à la soigner.

Analyser son nom sur Google

Le premier réflexe est d’analyser son e-réputation. Pour ce faire, il suffit de taper son nom et prénom dans les moteurs de recherche pour voir ce qui circule à son sujet. Entre les forums, les réseaux sociaux, les anciens sites de soirées, de clubs ou encore les sondages auxquels on répond, on ne se doute pas de la piste qu’on peut semer sur le web. Cela vous donnera une idée assez claire de ce qu’il faudra supprimer ou modifier. Et au vu de la rapidité des échanges d’informations, il est préférable de réaliser une veille régulièrement.

Enlever les contenus négatifs

Après avoir analysé son e-réputation, il est temps d’enlever tous les contenus négatifs comme les photos comiques mises en ligne par un copain, mais qui ne feront pas rire un éventuel recruteur. Si nécessaire, contactez le gestionnaire du site concerné afin de supprimer vos contenus. Dans le cas où ce dernier ne vous donne pas suite durant les deux mois, il est possible de déposer plainte à la Commission nationale de l’informatique et des libertés.

Différencier vie perso et vie pro

Que ce soit sur sa page perso ou son blog, il est indispensable de séparer le contenu qui relève de la vie publique, auquel un recruteur pourra accéder et ce qui relève de la vie privée, destinée à la famille et aux amis. Vous avez le droit d’insérer vos photos de vacances ou des commentaires, mais faites-le en utilisant un pseudo. Le mélange entre profil privé et profil professionnel n’est pas du tout conseillé si vous voulez soigner votre e-réputation.

Être actif sur les réseaux

Supprimer les contenus négatifs ne suffit pas pour bien soigner son e-réputation. Il est conseillé aussi d’être présent sur les réseaux tels que LinkedIn ou Twitter en partageant et repartageant des articles ou des informations en concordance avec votre domaine. Cela indiquera que vous êtes vraiment impliqué et intéressé, ce qui permettra de vous faire connaitre. Mais attention à ce que vous partagez.

Souscrire à une assurance spécialisée en e-réputation

Afin de prévenir de nouvelles déconvenues, sachez qu’il existe des assurances e-réputation. L’assurance Sécurité de la SMERRA comprend entre autres une assurance risques internet, s’occupant notamment de l’e-réputation ainsi que les litiges reliés à des achats sur internet et l’usurpation d’identité. Ses frais sont abordables et elle tient aussi en considération les accidents corporels, la responsabilité civile, l’assistance médicale, les stages, les sports et la garantie défense et recours.

Votre avis nous intèresse